AQUABIKE

AQUABIKE

Faire du vélo dans l’eau d’une piscine, c’est possible, et même excellent pour la forme et la santé. Découvrez les trois principaux atouts de l’aquabiking, aussi appelé aquacycling ou vélo aquatique.

Pratiqué par les sportifs en rééducation ou en entrainement, le biking dans l’eau ou aquacycling a le vent en poupe depuis quelques années dans les salles de gym et même certaines piscines municipales. Le concept : on pédale comme sur un vrai vélo posé mais celui-ci est posé au fond d’une piscine.

L’aquabiking allie sport et plaisir

Si pédaler sur la terre ferme demande des efforts physiques, pédaler dans l’eau en demande encore plus ! Mais sur l’aquabike, les mouvements sont plus doux, sans heurts, ce qui est bénéfique pour le dos et les articulations. En effet, l’eau permet de porter une partie du poids du corps.

L’effort prolongé a des effets bénéfiques sur le cœur, le souffle… et l’esprit ! Le plaisir d’être dans l’eau fait oublier l’effort. Ça change des longueurs en piscine et des kilomètres sur un vélo d’appartement, enfermé dans une salle de sport.

Il affine la silhouette

L’eau exerce une action massante et drainante très efficace sur l’ensemble du corps, et particulièrement sur le bas : fini la cellulite, la peau d’orange et la rétention d’eau. Au fil des séances de vélo aquatique, la taille s’affine, les fessiers et les jambes se tonifient. Idéal pour la silhouette !

Le vélo en piscine est à conseiller également à toutes celles qui ont les jambes lourdes, car il stimule la circulation sanguine et le retour veineux. De plus, on brûle des calories plus vite que sur un vélo classique : environ 300 à 500 kcal lors d’une séance de 35 à 45 minutes.

Qui peut pratiquer l’aquabiking ?

Tout le monde peut faire du biking de l’eau, quels que soient son niveau ou sa condition physiques (sauf en cas d’insuffisance cardiaque). Chacun peut régler sa vitesse et donc l’intensité de l’effort. Ainsi, les seniors, les personnes aux articulations fragiles ou en surpoids peuvent pratiquer l’aquaspinning. Attention toutefois à le préciser à votre coach afin qu’il vous oriente, si nécessaire, vers un cours d’aquabike plus adapté à vos besoins.

L’aquabike se pratique le plus souvent en groupe (ce qui permet de se motiver) : après l’échauffement, on peut varier les positions sur le vélo afin de travailler des muscles différents. Divers accessoires (comme les élastiques) peuvent également être utilisés pour faire travailler le haut du corps.